Soirée en spectacle chez de véritables «Apsaras»

Diner au "Apsara Theatre"

Sous les derniers rayons du soleil, nous faisons route vers le centre-ville de Sim Reap et remercions le chauffeur de tuk tuk en lui offrant un généreux pourboire pour cette visite improvisée. A l’hôtel nous nous douchons en vitesse car Deth et Vanna nous attendent pour nous conduire au restaurant Apsara Theatre, un des plus réputés de la ville, où nous assisterons aux célèbres danses des Apsaras !

Nous sommes accueillis comme des rois devant le restaurant, avec tapis rouge et tout ce qu’il faut… !A l’entrée, deux serveuses nous offrent chacune une fleur de lotus et le programme du spectacle, histoire de savoir un peu de quoi les danses parlent ! L’intérieur du bâtiment est vraiment agencé à la façon d’un mini théâtre, décoré de rideaux rouges en velours tombants  et de dorures aux motifs raffinés. Nous prenons places sur le sol, confortablement assis sur de petits coussins assortis au décor, parmi l’une des deux longues tables qui font face à la scène. Plusieurs personnes sont assises à côté de nous,  elles aussi ont réservé à l’avance profiter du spectacle, mais il n’y a pas aucune place de trop pour un quelconque client de dernière minute… ce pourquoi la réservation est strictement nécessaire ! A notre droite nous sommes assis près d’une famille de français tandis qu’à notre gauche, un couple d’espagnols profite d’un diner romantique.

Alors que le spectacle commence, et que les danseurs et danseuses font leur entrée sur scène déguisés de leurs plus beaux costumes colorés aux motifs gracieux et sertis de perles pailletées, les serveuses nous apportent trois gros plateaux remplis de divers petits plats agglutinés autour d’une assiette de riz. Le repas est vraiment succulent ; nems, samossas, beignets de crevette, soupe de poulet aux champignons et citronnelle, soupe de porc sucrée, amok de poisson cuit dans sa feuille de banane et salade de mangue verte et papaye. Il est certain que nous ne mourrons pas de faim ce soir ! En plus de ce repas copieux, nous dégustons en dessert une délicieuse salade de fruits exotiques ainsi qu’un un autre dessert typiquement khmer dont le gout m’et assez désagréable ; citrouille caramélisée arrosée de lait de coco.

Sur le prospectus ...

Le spectacle est tout aussi succulent que le repas. Il se compose de six danses correspondant au quotidien des paysans khmers et de leurs légendes et croyances. Le prospectus nous explique chacune des danses :

"Au 9ème siècle, le dieu Indra descendant sur terre, aurait offert à Jayavarman II  le royaume du Cambodge, les attributs de la royauté et les mythiques Apsaras, qui livrèrent aux khmers les secrets de la chorégraphie."

 

Le ballet des Apsaras 

"Ce ballet participait aux cérémonies d'offrandes et aux fêtes palatines de l'époque angkorienne. Les Apsaras, mi- femmes, mi- déesses, sont des danseuses célestes. Leur flottement entre terre et cosmos est exprimé par les déplacements circulaires, le calme des mouvements, et l'extrême souplesse de leurs gestes."

 

 

La danse des pêcheurs 

"Cette danse rurale de divertissement, est une leçon d'amour et de courtoisie. Elle décrit, en les exagérant, les attitudes des garçons et des filles, dans leur approche amoureuse. Elle nous montre un garçon tenace et malicieux, cherchant à séduire une jeune fille sérieuse et timide."

 

La Danse de Mekhala 

Cette danse symbolise la victoire du bien sur le mal. Armée de sa sphère de cristal qui jette des éclairs, Moni Mekhala, déesse des eaux, triomphe de Ream Eysaur, démon dont la hache produit le tonnerre. Ces deux personnages métaphoriques, illustrent la victoire des pluies bienfaitrices, sur la saison sèche et orageuse."

La Danse du Reamker : le Râmayana 

Dans cet extrait de la légende du Ramayana khmer, la princesse Neang Seda est prisonnière du démon Reap. Son époux, le prince Preah Ream, accompagné de son frère Preah Lak et du chef des singes blancs Hanuman, part à sa recherche. Il s'en suit un combat entre les troupes d'Hanuman et celles du terrible Reap..."

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau