Une matinée à l’hôtel …

Aujourd’hui, c’est journée libre ! Nous savions par avance  que nous nous ennuierons cette journée sans visites … Nous aurions pu  passer notre troisième aux temples mais le Koh ker que nous aurions aimé voir de nos propre yeux est beaucoup trop loin pour que nous nous y rendions en tuk-tuk … Ce pourquoi, la veille nous avons appelé Deth pour lui demander s’il serait possible de planifier un vol de quelques minutes en hélicoptère au-dessus des temples. Cette idée nous est venue hier complètement par hasard lorsque nous roulions direction les temples de Roluos. Nous discutions tranquillement tout en nous rendant aux temples lorsque sur l’arrière d’un tuk-tuk qui roulait devant nous, nous avons vu une affiche publicitaire qui proposait des vols en hélicoptères pour les touristes. Il y avait un numéro inscrit en grosses lettres sur le poster délavé mais sur le coup nous n’avons pas eu le réflexe de le mémoriser. D’autre part, rien ne nous indiquait que cette publicité était encore d’actualité ! C’est pour cette raison que ce matin nous préférons ne pas nous éloigner de l’hôtel, au cas où nous raterions l’appel de Deth qui nous confirmerais ou pas notre demande. En tout cas nous attendons son appel avec impatience…ce n’est pas pour rien que nous sacrifions cette matinée que l’on aurait pu passer aux temples de Koh Ker !

En attendant, nous nous rendons au restaurant de l’hôtel prendre un petit-déjeuner qui se limite tous les matins à un toast grillé beurré et un verre d’eau, puis sentant déjà l’ennui nous envahir nous décidons d’aller faire un tour au marché de Siem Reap. Comme nous pouvions nous y attendre, le marché de Siem Reap ne diffère pas vraiment des autres marchés où nous nous sommes arrêtés depuis le début du voyage…Toujours ces rustiques petits stands installés sur les poubelles de la ville et protégés de bâches trouées de toutes les couleurs et tous les motifs imaginables. Sur les stands, toujours la même chose ; fruits, légumes et pâtisseries, viandes pendant sur des crochets en ferraille, poissons dégoulinants d’eau fondue ou encore agglutinés dans des bassines en plastique  remplies d’eau, sans compter tous le produits dérivés chinois …

Nous décidons de nous arrêter dans une pharmacie lorsque nous remarquons l’écriteau au fronton d’un bâtiment que nous n’avions presque pas reconnu de l’extérieur. Nous nous étonnons de voir que tous les médicaments « basiques » tels que l’advil , doliprane, biafine, nurofen et bien d’autres se vendent dans cette pharmacie très rudimentaire . Bon, niveau organisation, c’est loin d’être la France mais nous sommes déjà assez stupéfaits de voir tous ces médicaments en pagaille… Nous achetons un tube de Biafine pour 7,5 $ afin de guérir nos coups de soleils qui nous font souffrir depuis la seconde croisière…puis repartons dans la ville.

Voyant que Deth ne nous rappelle pas, nous nous installons tranquillement au calme sur l’un des bancs de la pagode Preah Promr Roth , qui se trouve en face de notre hôtel et tentons de nous organiser . Nous hésitons vraiment à prendre un tuk tuk ou un taxi pour nous enfuir  à Koh Ker mais comme la matinée est déjà bien avancée nous concluons qu’il serait plus sage de rester à l’hôtel surtout que ce midi nous avons rendez-vous avec Mike , le directeur de l’agence « soleil cambodgien » avec laquelle nous sommes partis et un collègue de papa au « voyage autement.com ». Et puis nous ne baissons pas entièrement les bras ; Deth peut nous rappeler à tout moment !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau